Artiste Créateur, vente aux collectionneurs

Classé dans : Communication | 0

  • Je crée,
  • Je produis,
  • Je vends !

Le temps où les artistes créaient et les marchands vendaient est révolu. Le marché de l’art actuel ressemble au marché de la grande distribution.

Avant, les épiceries ponctuaient les coins de rues des quartiers tout comme les galeries d’art faisaient parties du commerce des villes. Les antiquaires vendaient des sculptures et de la peinture ancienne, les galeries d’avant-gardes proposaient de jeunes artistes tout en vendant des artistes reconnus. On trouvait de l’art régional, de l’art académique ou touristique, … mais dans chaque ville on pouvait acheter de l’art.

Depuis la fin du XXème siècle, l’offre s’est uniformisée.

Les franchises ont supplanté les petits commerces, Carrefour Market a remplacé l’épicerie de Mr Rachid. (cf. Pierre Desproges – Rachid – Les rues de Paris ne sont plus sûres) et 65% des galeries d’art en France sont concentrées à Paris avec une offre d’œuvres calquée sur la demande.

Deux solutions s’offrent à nous artistes :

  1. Faire confiance à l’institution pour trouver les solutions aux problèmes …
  2. Proposer nos solutions en étant créatif et original.

Il existe 2 sortes d’individus, les entrepreneurs et les suiveurs.

Nous sommes dans le temps des entrepreneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *