Suite à un appel d’offre du Collectif ardennais Térébenthine, je me suis joint au projet « Hybride organique » en 2011.

J’ai hybridé des organes humains en découpant et en les assemblant, façon « puzzle » des radiographies médicales.